Créé en 1971 à Saint-Gaudens (31), l’Ensemble Vocal du Comminges est composé d’une quarantaine de choristes investis et engagés dans une belle aventure conviviale et musicale, dans le plaisir du partage avec le public.

Au coeur de notre ensemble vocal, notre chef Christian NADALET dont les qualités humaines et artistiques nous permettent de progresser et d’atteindre un bon niveau de qualité vocale et musicale.

Le choeur interprête des oeuvres profanes ou sacrées allant du classique au contemporain.

Depuis la rentrée 2021, nous répétons le Requiem de Mozart ainsi que la Sunrise Mass de Gjeilo.

Ces deux messes seront données en concert le 23 octobre 2022 à 17h30 au Cube à St Gaudens.

« Battements de choeur »

Passion

La passion ardente de la musique et du chant depuis quelques jours ou depuis toujours.

Convivialité

Un choeur, un ensemble, une seule voix.

Plaisir

Transmettre aux spectateurs notre plaisir et notre joie de chanter.

Concert(s) à venir

Concert du 23 octobre 2022 à Saint-Gaudens par l’Ensemble vocal du Comminges.

Depuis octobre 2018 quatre années se sont écoulées. La pandémie a perturbé toutes les activités musicales et chorales. 

Le 23 octobre 2022 sera donc le grand retour de la musique chorale à la salle polyvalente “Le Cube” avec les deux grandes œuvres choisies : le Requiem de Mozart et la Sunrise mass de Gjieilo.

En cliquant sur le lien et le QR code ci dessous, vous accédez à la billeterie en ligne pour ce concert.

https://www.helloasso.com/associations/ensemble-vocal-du-comminges/evenements/billet-d-entree

Requiem de Mozart et Sunrise Mass de Gjeilo

Organisé par l’Ensemble Vocal du Comminges, le concert du 23 octobre 2022 au Cube à Saint-Gaudens, réunira trois chœurs composés de chanteurs expérimentés. En première partie du concert, le chœur régional s’associera aux autres formations pour la Sunrise Mass de...

  Marre de la télé et des réseaux sociaux ? Et si vous veniez chanter ?

Saviez vous que la France compterait 2,6 millions de choristes répartis en 65 600 chœurs. L’Europe, elle, rassemblerait 37 millions de choristes dans 1 million  de chœurs selon le rapport de “Singing Europe”.

Un tiers de cette population est constituée d’hommes et la moyenne du nombre de chanteurs est de 36 choristes par chœur. Les choristes constituent une population qui s’implique dans ses activités, 90% d’entre eux considérant que la dimension sociale et conviviale est le principal lien qui les relie à leur chœur.

Pour en savoir plus : consulter  le rapport Singing Europe en le téléchargeant sur le site Internet : www.singingeurope.org

La VOIX … dans tous ses états

Instrument singulier et unique voire mystérieux, chacun(e) a une voix en fonction de sa morphologie mais aussi de son éducation, son histoire, de l’utilisation que nous en faisons. La voix est éducable et évolutive.

Qu’elle soit murmurée, parlée, chantée, criée, la voix a mille facettes et une infinité de qualificatifs :

  • grave, basse, caverneuse ou … aiguë, claire, cristalline
  • affirmée, puissante, tonitruante ou …  légère, frêle, fluette
  • harmonieuse, chaleureuse, vibrante ou … sévère, tendue, criarde
  • joyeuse, rieuse ou … plaintive, sarcastique
  • rauque, enrouée, voilée, cassée

Pour en savoir plus sur les mécanismes de la voix, quelques podcasts d’émissions de France Inter sur la voix :

LES VOIX DU CHOEUR

Pourquoi aimons-nous chanter ? 

Les réponses sont variées :  s’ouvrir, vivre et partager le plaisir de la musique et des émotions, se détendre, être en harmonie avec les autres, resserrer des liens sociaux… et les multiples réponses traduisent toutes une sensation apaisante et euphorisante procurée par la pratique du chant.

Basse, baryton, ténor, contralto, mezzo, soprano : chacun(e) a sa voix, sa couleur, son timbre qui déterminent le répertoire qu’il ou elle peut chanter.

On entend particulièrement bien les différentes voix dans le chœur final de la cantate BW 21 de Bach (ci-dessous). Après un premier passage à l’unisson, le thème est introduit à chaque hauteur de voix, grave et aiguë, pour les hommes puis pour les femmes. Ecouter :   https://youtu.be/jPkVbCtBSSs

Dans cette cantate, on entend des basses et des ténors du côté des hommes, des alto et des soprano chez les femmes. Seulement quatre catégories ? Vous l’imaginez bien, pour décrire l’immense diversité des voix chantées, cela ne suffit pas ou, du moins, cela ne suffit plus. Désormais, on compte au moins six principales tessitures.

Les trois types de voix masculine se retrouvent par exemple dans La flûte enchantée, célèbre opéra de Mozart. Le rôle du puissant Sarastro correspond à une voix de basse, la plus grave des tessitures masculines. Ecouter Sarasto qui invoque les dieux dans l’air “O Isis und Osiris“, extrait de l’Acte II de La Flûte enchantée : https://youtu.be/B2lKLi0rJDA 

Au-dessus, il y a la ligne vocale de Papageno, qui convient à un baryton. Ecouter Ein Mädchen oder Weibchen (Acte II -Air de Papageno) : https://youtu.be/NNhoxzUXPt0

Quant à Tamino, c’est un ténor, comme la plupart des amoureux transis de l’opéra. Ecouter : https://youtu.be/RGua-G4H8og

Les tessitures féminines se divisent également en trois grandes catégories avec, de la plus grave à la plus aiguë, les voix de  :

 – contralto, comme Nathalie Stutzmann dans Ombra Mai Fu de Haendel : https://youtu.be/DB44ehylkbk

 – mezzo-soprano, avec l’air Una voce poco fa du Barbier de Séville de Rossini chanté par Léa Desandre : https://youtu.be/2–puh5iDeg

 – soprano (la tessiture féminine la plus courante mais aussi très variée, allant de soprano dramatique à soprano léger et/ou colorature : Ecouter Dorothea Röschmann dans  Ach, ich fühl’s de Pamina : https://youtu.be/FC9vR-2p30o

 D’autres termes sont employés pour affiner la description de chaque tessiture. Le terme léger désigne ainsi les chanteurs au timbre ‘pur’, aux aigus brillants et faciles. Natalie Dessay était, au début de sa carrière, soprano léger. Une voix lyrique est plus puissante et plus ronde, comme celle d’Anna Netrebko. Quant à la désignation dramatique, elle s’applique aux voix sombres et particulièrement amples. Celle de Maria Callas, par exemple.

Il existe des contre-ténors, des haute-contre mais aussi des coloratures, ces voix de femmes capables d’impressionnantes vocalises.

Extraits du site France Musique et de YouTube